Domaine de Trevallon rouge 1998

Trévallon est caractérisé par des élevages longs. Plus de 2 ans pour les rouges. Les soutirages sont limités au strict minimum, la lie qui se trouve au fond des fûts continue de nourrir le vin pendant toute la durée de l'élevage .
PRÉSENTATION   |   CONSEILS   |   TÉLÉCHARGER

Le vin :

Situation :
Nord des Alpilles

Terroir :
Sol calcaire et argileux, très caillouteux : Hauterivien et Barrémien, ère secondaire, crétacé inférieur, moins de 130 millions d'années.

A la vigne :
Début des vendanges le : 22 septembre
Fin des vendanges le :31 septembre

Vinification :
Vinification sans égrappage, sans levurage et sans souffre.
Élevage 24 mois en foudres et barriques. Collage au blanc d'oeuf frais, pas de filtration pour la mise en bouteille.

Cépages :
Syrah : 50.00%
Cabernet-sauvignon : 50.00%

Notes de Dégustation

Millésime 1998 (dégusté le 27 octobre 2017 dans le cadre d’une dégustation verticale 2010-2009-2008-2007-2005-2000-1998) – Nez peu agréable, arômes proches de la réduction, masquant des arômes d’évolution, humus, sous-bois, champignons, un peu de fruits en bouche. À regoûter prochainement (à la lecture des notes de dégustation assez récentes qui figurent ici et compte tenu de la superbe impression que le millésime 1998 nous avait laissée, ça semble bien être un problème propre à cette bouteille-ci).

Millésime 1998 (dégusté le 27 octobre 2017 dans le cadre d’une dégustation verticale 2010-2009-2008-2007-2005-2000-1998) – SUITE (29/10) – Deux jours plus tard, il apparaît que ces arômes de chou rappelant la réduction ont disparu ! Certes, le vin commençait à légèrement s’oxyder, mais on y retrouvait les fruits compotés (airelles), le tabac et une note viandeuse, outre les notes dévolution déjà évoquées. C’est toujours un dilemme avec les vieux vins (près de 20 ans en l’occurrence) : faut-il seulement les aérer légèrement, en ouvrant la bouteille quelques heures à l’avance, ou ne doit-on pas hésiter à les carafer, au risque parfois de les « brusquer » ?

Ce 98 ne nous a pas laisser indifférent ! La robe est superbe, brillante, d'un grenat presque noir. Le bouquet est riche, ouvert, chocolaté, style tomate confite, nettement truffé et animal. La bouche séveuse et un brin "sérieuse", dégage une énergie réjouissante, la fraîcheur domine. La matière construite, offre des tanins amples qui tapissent le palais. On aime Trevallon, son côté attachant avec toujours ce décalage caractéristique du style Durrbach, comme un arbre-totem de Dubuffet ou les harmonies d'un Thélonious Monk au clavier s'amusant sur "Tea for two".

Un de mes grands souvenirs !

"J'ai adoré, une fois de plus, ce millésime de Trévallon. Je vous l'ai déjà dit ? Je le dirai encore."

"Une coloration limpide, des arômes de cerise noire et de sous-bois. Ni le cabernet-sauvignon ni la syrah ne dominent. Agréable, très belle bouche. Il sera encore meilleur dans 5 à 8 ans."

Insérer une image (moins de 2 Mo) :   
En cliquant sur Valider vous nous donnez votre accord pour publier votre avis sur ce site. La publication des avis est modérée par l’éditeur du site.
© Domaine de Trévallon • Mentions légales • L'abus d'alcool est dangereux pour la santé